31/03/2008

Recentrage de Carlsberg ?

Alors que nous avons pu constaterque Carlsberg rachète en Europe (Scottish & Newcastle, Baltika) des concurrents pour développer son marché, nous venons d’apprendre qu’il compte se séparer de brasseries turques (Türk Tuborg Bira ve Malt Sanayi A.S.). Les négociations en ce sens sont en cours avec CBC group. Groupe qui est partenaire de Carlsberg en Roumanie et en Israël.
Il faut rappeler que la Tuborg est vendue principalement en Turquie (70% de part de marché) et au Danemark, qui reste le principal consommateur.

10:11 Écrit par Lastfrench dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : carlsberg, tuborg, brasserie, turquie |  Facebook |

30/03/2008

Meilleur croissance en 2007 : Kozel

En 2007, la bière (marque, pas brasserie) qui a eu le meilleur développement mondial est la Kozel (+68%). Bière peu connue (et peu trouvable) en Belgique, elle a pourtant eu dans de nombreux pays des prix.
La Kozel est une bière brassée par Pilsner Urquell (ie Plzensky Prazdroj) en république tchèque. Pour rappel Pilsner Urquell appartient à SABMiller.

Si l’un de vous à déjà eu l’occasion d’y gouter, ne pas hésiter à lasser un commentaire sur cette bière. Clin d'oeil

15:15 Écrit par Lastfrench dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : biere, kozel, sabmiller, pilsner urquell |  Facebook |

29/03/2008

La limace est bierophile !

En effet, un piège à limace connu de nos jardiniers en herbe est la bière. On trouvera ici un exemple de création de ce type de piège. L’exemple emplois de la bière sans alcool, mais on peu aussi y mettre de la bière classique.
On trouvera, comme ici, l’information que si ce piège est efficace, il l’est trop : il attire toutes les limages du voisinage… A bannir donc.
Enfin dernière petite info, si des hérissons se baladent chez vous et trouvent de la bière, ils ne rechignent pas non plus à s’en jeter une petite. Mais ils ont la particularité de tomber sur le côté une fois saoul, ce qui les rend vulnérable à leurs prédateurs.

12:30 Écrit par Lastfrench dans FourreTout | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : biere, limace, piege |  Facebook |

28/03/2008

Comment manipuler l’information : bière versus Vin

Une étude universitaire allemande (ne lisant pas l’allemand je n’ai pas cherché la source d’origine) tend à montrer que boire du vin est plus nocif à la mémoire que de boire de la bière ou des alcools !

J’ai bien lu les diverses sources d’informations que j’ai pu trouver, mais rien n’indique quels vins, bières et alcools. Je comprends facilement que de boire du « gros rouge qui tâche » soit plus nocif que de boire une trappiste. Tout comme je connais peu de personne qui se tape plusieurs verres d’alcool par jour (ou alors c’est pathologique et l’étude part sur des bases pour le moins discutables).
Bref, pour le coup je me fais le défenseur du vin –de qualité cela va sans dire. On peut même trouver dans un article de l’Essentiel que l’étude va de soi puisse qu’après avoir consommé un verre de vin on ne se rappel de rien… A quant la prohibition ?

Les arguments pour la santé (tient au fait le vin, ce n’est pas ce qui protège le mieux du cancer ?) ne devraient pas avoir leur place dans le discours publique, mis à part pour éviter les dérives pathologiques. De toutes façons, d’ici quelques temps je suis certain qu’une contre-étude dira le contraire. Surement une étude française d’ailleurs.
Reste que le plaisir n’est pas dans la quantité mais dans la qualité.

Ami amateur lève ton verre et apprécie le, avec modération dans sa quantité (et non pas modérer son appréciation ;)

09:00 Écrit par Lastfrench dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : biere, vin, etude |  Facebook |

27/03/2008

Je double, je triple, je quadruple !

C’est presque devenu une habitude que d’entendre tout et n’importe quoi sur les appellations « double », « triple » voire « quadruple » concernant les bières.
On lira par exemple sur wikipedia « Une bière double est en général une bière brune, de titre alcoolique de l'ordre de 7% en volume, alors qu'une bière triple est en général une bière blonde, de titre alcoolique de l'ordre de 9% en volume »,
alors que bierebel en dira « On utilise souvent les termes "triple" et "double". Triple désigne une bière pâle d'environ 7-9° de volume d'alcool alors que Double désigne une bière foncée d'environ 6° de volume d'alcool »,
Guide Bière lui est plus réservé « Elles [les indications] donnent une idée de la quantité de grains utilisée proportionnellement à l'eau lors du brassage. […] On peut remarquer que les doubles sont souvent brunes alors que les triples sont souvent blondes. Enfin, Abt est une indication équivalente à quadruple. »,
enfin pour faire une dernière référence Univers Bière en dit « Ainsi une bière double a une robe plutôt rousse ou brune, titre de 6 à 8% et est plutôt sucrée tandis qu'une bière triple a une robe blonde ou ambrée, titre de 7 à 10% et offre une complexité de malt, d'alcool et de houblon. »
Si on synthétise, on peut en moyenne dire qu’une bière « double », « triple » ou « quadruple/apt » est une bière de type abbaye, les doubles étant souvent des brunes, les triples étant plutôt blondes. Ces dernières étant plus fortes en alcool que les premières –certains donnent des fourchettes pour décrire ce qu’est double, ou triple...
Bref des généralités qui sur le terrains subissent des exceptions.

Après pas mal de questionnement à des professionnels, il semble que pour la majeure partie des brasseurs, ce soit une forme de consensus qui se soit mis en place sur ces appellations qui n’ont aucune valeur autre que commerciale. En effet, c’est aujourd’hui avant tout une indication pour guider le consommateur vers des bières de type relativement identique. La preuve en est que les doubles ou triples un peu originales n’ont souvent pas cette appellation (citons, par exemple, la perle qu’est la Westvleteren 8).
Considérant que ces appellations sont utilisées par de nombreux brasseurs et que le consommateur à ses repères grâce à cela, il est peu probable que ces indications soient un jour réglementé ou encadré.

Bon en plus on trouve de plus en plus de brasseries hors Belgique qui utilisent ces appellations, je n’en veux que cet exemple de cette brasserie que je ne connais pas.

10:16 Écrit par Lastfrench dans FourreTout | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : double, triple, quadruple, apt, appellation |  Facebook |

26/03/2008

Le plus gros...

Un peu en retard (les infos sur la bière et les brasseurs ne sont pas vraiment facile à collecter), je viens de trouver une information comme quoi SABMiller serait le plus gros brasseur mondial (en volume) grâce à ses ventes en Chine…
Bon, en réaction InBev relativise beaucoup considérants des fluctuations de production qui ne durerait pas… Bref, ils ne doivent pas être loin l’un de l’autre.
On peut considérer que le top 10 est aujourd’hui le suivant :
1 InBev
2 SABMiller
3 Anheuser-Busch
4 Heineken
5 Carlsberg
6 Scottish & Newcastle
7 MCBC
8 Modelo
9 Tsingtao Group
10 Kirin

On parle toujours d’un potentiel rapprochement entre InBev et Anheuser-Busch, qui créerait sans conteste le leader mondial du brassage, mais rien ne laisse penser que cela est en cours…

A suivre…

Et pendant ce temps en Tchéquie

Le Tchéquie est en train de se séparer de ses brasseries. D’un côté Heineken, en attendant la décision de l’UE concernant sa reprise avec Carlsberg de Scottish & Newcastle, vient de prendre le contrôle de Drinks Union –ce qui le porte à la 3eme place des brasseurs Tchèque avec 12% du marché. D’un autre côté la vente au plus offrant –semble-t-il de Budweizer Budvar par l’état rendu possible –ou plus facile- depuis qu’avec les américains le terrain est moins miné.
A qui partira Budweizer Budvar ? Aller, on peut mettre parmi les plus gros brasseurs sur le coup : Carlsberg, Heineken et Anheuser-Busch (qui brasse la « Bud ») et INBEV.