26/05/2008

Le monstre du Loch Ness nous est resservi

decoration
On relance encore une fois (au moins la 3eme pour cette année) un possible rapprochement entre InBev et Anheuser-Busch. Ce rapprochement –sans que l’on en précise la forme- est annoncé depuis des années. Doit-on cette fois ci y croire ?
Rien n’est moins sur : la situation économique n’est pas si rose que cela pour les deux géants, les perspectives de croissances, si intéressantes soient-elles, ne sont pas extraordinaires. La solution : une fusion des deux entités par réchat mutuel d’actions. Peu de frais mais un directoire bi-céphale qu’il faudra guider dans les premiers temps.

L’avantage principal sera de se replacer dans la course à la dominance dont actuellement Carlsberg obtient la palme du nombre d’acquisitions.
Franchement, a mon avis on nous sert une fois de plus le monstre du Loch Ness : tout le monde en parle, mais personne ne l’a vu. De là à dire qu’il n’existe pas…

11:02 Écrit par Lastfrench dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : inbev, anheuser busch, brasserie |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.