15/05/2008

SABMiller prend possession de l’Ukrainien Sarmat

C’est enfin officiel, SABMiller prend possession de CJSC Sarmat (à 99.84%). Tout est bouclé depuis le13/05/08 alors que SABMiller n’avait ouvertement annoncé son intention que le 05/05/08. Le seul possible barage reste l’autorité de régulation des marchés. Le prix de session n’a pas encore été indiqué mais la valeur de Sarmat est estimée à un peu moins de 90 million d’euros.


decorationSarmat est l’un des plus gros brasseurs ukrainiens (environ 3 million d’hectolitres/an) produisant principalement les bières Sarmat, Dnipo et Drive Max.

L’entrée de SABMiller sur ce marché est le premier pas de ce géant sur l’une des places dont le potentiel reste le plus intéressant. En effet avec 14% de croissance annuel, l’Ukraine est un des lieux les plus actifs pour le marché de la bière.

09:38 Écrit par Lastfrench dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : sabmiller, brasserie, sarmat, ukraine |  Facebook |

07/05/2008

Hausses et restructurations

Le marché s’est un peu calmé après les dernières acquisitions. Heineken et Carlsberg sont en restructurations (pour ne pas dire en dégraissage) après les récents phagocytages.

INBEV de sont côté augmente ses prix, sous le coût des matières premières. Ce n’est pas le premier à le faire et il y a plus que fort à parier que tous les autres acteurs vont en faire autant.

Les petits brasseurs l’ont déjà fait, mais devraient encore avant la fin de l’année augmenter les prix. Entre les matières premières et l’énergie, la bière est de moins en moins bon marché…

12:46 Écrit par Lastfrench dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : brasserie, inbev, carlsberg, heineken |  Facebook |

21/04/2008

Une Tsingtao et cela repart ?

decoration
 

Partenaire officiel des jeux de la honte de Pékin, la brasserie est aujourd’hui une vieille dame chinoise de 105 ans qui sur sont portail ne propose que deux type des bières. Il est vrai que la Pure Draft n’est en plus quasi pas trouvable chez nous. Les autres bières produites sont pour les marchés locaux.
La lagger se trouve souvent dans les restaurants asiatiques, et même parfois en magasin. Bon je ne ferais pas de commentaire sur cette bière.
Ce qui est intéressant c’est que plus de 50% de la production est destiné à l’un des pays d’exports. Localement ce sont souvent des bières locales qui restent la consommation principale –sauf en ville.

Pour la petite histoire –et l’explication du gout de leur produit qui a je pense peu changé- la brasserie de la ville de Qingdao a été cédée par les mandchous aux allemand en 1898 pour 99 ans (type bail emphytéotique). Ce sont les allemands qui, pour leurs besoins propres, ont créé la brasserie. En 1922 la Chine revient sur pas mal de choses… dont ce bail allemand et par là prennent possession de la brasserie.

Tsingtao est comme toutes les entreprises chinoises à majorité chinoise, mais Anheuser-Busch possède environ 27% des actions de celle-ci.

Dernière petit note amusante, l’orge servant à faire la tsingtao ne vient pas de Chine pour des problèmes de qualité, mais de France, du Canada, de l’Australie et d’autres provenances occidentales.

14:44 Écrit par Lastfrench dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : brasserie, tsingtao, chine, biere |  Facebook |

18/04/2008

OPA sur Eichhof : Heineken a les cros


decoration
Comme annoncé, la prise de contrôle d’Heineken sur Eichhof devrait se faire d’ici peu. Les autorisation ont été données et c’est maintenant une question de temps avant que la division brasserie d’Eichhof ne soit intégré à Heineken.
Les autres divisions d’Eichhof devraient quant à elles être revendues.

14:38 Écrit par Lastfrench dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : heineken, eichhof, brasserie, suisse |  Facebook |

11/04/2008

Comment on dit Carlsberg en indien ?

South Asia Breweries, une co-entreprise indienne menée avec Carlsberg étend son implantation en Inde avec l'ouverture de 2 nouvelles unités de production; l'une à Aurangabad (près de Bombay dans l'ouest du pays), l'autre à Kolkata au Bengale dans l'est du pays. Leur production débutera au cours du second trimestre.


decorationEn moins d'un an, Carlsberg et ses partenaires ont installés 4 usines performantes à même de suivre la croissance des ventes de bières sur le continent indien, considéré comme l'un des plus prometteurs d'Asie. La consommation per capita atteint tout juste 1 litre par an, sachant tout de même que le pays compte actuellement plus de 1,1 milliard d'habitants, dont 580 millions sont âgés moins de 25 ans. L'Inde brassicole représente un peu plus de 8 millions d'hectolitres par an, ce qui la place en troisième position des marchés émergents d'Asie. De plus le taux de croissance de la consommation de bière est de presque 30% l’année passée.

 

16:45 Écrit par Lastfrench dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : brasserie, carlsberg, inde |  Facebook |

10/04/2008

Heineken voit toujours plus grand

C’est au tour de Eichhof (Suisse) d’aller vers Heineken. La gouvernance a validé la proposition d’OPA sur ses titres (pour le secteur boissons), valorisé de façon qui semble intéressante par Heineken.
Reste tout de même 3 étapes importantes, la première étant l’acceptation par les actionnaires de cette reprise lors d’une AG au 18 juin. La seconde est qu’au moins 67% des titres soient promis à Heineken en date du 7 mai. La dernière est que les autorités suisses acceptent l’opération.
Si tout se passe bien pour Heineken, courant du 3eme trimestre 2008, ils auront environ 23% du marché suisse en main.

Pour rappel les marques suisses de la brasserie Eichhof sont Bügelbräu, Echhof, Barbara, Braugold, Hubertus, Klosterbräu, Lemon, Orange, Pony, Spiess Draft, and Sommerbier.
Pour le marché international on retrouve : Miller Genuine Draft, Beck's, Beck's Green Lemon, Löwenbräu München, Clausthaler, Pilsner Urquell, Grolsch, Foster's, VB, Salitos, and Strongbow.
Ils font de plus des softdrinks et du vin.

12:05 Écrit par Lastfrench dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : heineken, eichhof, suisse, opa, brasserie |  Facebook |

06/04/2008

Brasserie d'Ecaussinnes

Comme il n'y a rien à se mettre sous la dent question information sur les marchés et brasseries, voici un petit commentaire d'une dégustation découverte de la brasserie d'Ecaussinnes.


decoration

La première chose à noter c'est l'unité presque totale au niveau des noms des produits qui sont des "Ultra". Quelques bières très typées (et aromatisées) ont des noms différents. Le packaging est sympa, sans plus. Le tout est fait dans une belle démarche d'identification des produits.
J'ai donc découvert cette brasserie au travers de 3 bières : L'Ultra Ambrée, La Loubéquoise (pas encore sur le site web) et l'Ultra Brune.

L'Ultra Ambrée est leur produit 'phare'. Le nez est assez classique pour une rousse, mais avec une belle stabilité dans le temps. La bouche est longue et agréable, comme le nez assez stable. Une agréable pointe d'amertume est présente en retour, avec si l'on attend un peu plus un très léger astringent. Les sucres candy sont ben présents mais pas en excès.

La Loubéquoise est une bière aromatisée au sirop d'érable et semble destiné au marché canadien (consigne en $ canadien). La robe est rouge-brune, agréable à regarder. Le nez est flatteur; avec des remontés de cannelle et de sucre. C'est en bouche que le sirop d'érable explose. Un peu trop d'ailleurs. En effet la bouche est ronde, ample et très présente mais les sucres trop présent gâchent un peu l'ensemble qui gagnerait à perdre en sucre. De plus si la bière est forte (8%) le sucre le cache bien. Je ne suis pas arrivé à la finir (33cl) car elle fini par être limite écoeurante (dois-je préciser que je ne suis pas un fervent amateur de sirop d'érable ?). Bref, peu mieux faire.

L'Ultra Brune est une... ultra brune. Elle a tout d'une brune classique, mais très bien faite. Le nez est lourd et ample, on pressent l'équilibre subtil entre l'amertume et l'acidité. La bouche est légèrement épicée, ronde et présente. Personnellement j'ai préférée ajouter les levure qui au nez ajoute un niveau de complexité et en bouche ajouter une onctuosité agréable.

En conclusion, cette brasserie a de bons produits et pourrait à mon sens en avoir de meilleurs si elle le désirait. Je pense que leur créneau est très commercial et cible non pas l'exceptionnel, mais le bon. Enfin bref, j'en reprendrais de temps à autre :)

16:00 Écrit par Lastfrench dans Dégustation | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : brasserie, ecaussinnes, ultra, biere |  Facebook |