01/04/2008

Carlsberg et Heineken se partagent Scottish and Newcastle

Pour le coup, la Kro devient danoise… et la Maes néerlandaise.
Si les deux premières places parmi les brasseurs sont attribuées-et encore je pense pour un moment- à INBEV et SABMiller, deux autres sont en train de prendre pas mal de part de marché en Europe : Carlsberg et Heineken, qui sans compter les rachats annexes, ont le feu vert pour se partager Scottish and Newcastle
Les actionnaires ont à 99.7% accepté la fin, à 250 ans, de Scottish & Newcastle. La vieille dame sera découpée selon les activités déjà présente des deux groupes.

Carlsberg reprend les activités de Kronenbourg (36% du marché français), plus BBH dont il possède déjà 50%. A jouter à cela les marchés vietnamien, grecque, et chinois.
Heineken va lui rester surtout basé en Europe, reprenant les activités anglaises, irlandaise, portugaise, finlandaise, belge, mais aussi les marchés américain et indien.

Alken Maes passe donc dans le giron de Heineken…

Liefmans est mort. Vive Liefmans ???

Comme je vous l’avais dit Liefmans connait de gros problèmes. Malheureusement la cours d’appel de Gand à confirmé hier la faillite de la Brasserie qui possède deux unités de productions : à Dentergem et Audenarde.
La cours a donc définitivement retiré à ses ex-gérants le droit de faire cavalier seul. Mais y aura-t-il reprise ?

Toujours dans le même arrêt, la cours d’appel de Gand ouvre la porte au gérant temporaire actuel : Duvel Moortgat. Cependant rien n’est joué car d’une part les anciens gérants se portent contre la gestion temporaire (jugement le 19 mai) et d’autre part un autre repreneur pourrait intervenir pour s’approprier Liefmans.
A suivre…

10:05 Écrit par Lastfrench dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : brasserie, liefmans, duvel mortgaat |  Facebook |

31/03/2008

Recentrage de Carlsberg ?

Alors que nous avons pu constaterque Carlsberg rachète en Europe (Scottish & Newcastle, Baltika) des concurrents pour développer son marché, nous venons d’apprendre qu’il compte se séparer de brasseries turques (Türk Tuborg Bira ve Malt Sanayi A.S.). Les négociations en ce sens sont en cours avec CBC group. Groupe qui est partenaire de Carlsberg en Roumanie et en Israël.
Il faut rappeler que la Tuborg est vendue principalement en Turquie (70% de part de marché) et au Danemark, qui reste le principal consommateur.

10:11 Écrit par Lastfrench dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : carlsberg, tuborg, brasserie, turquie |  Facebook |

26/03/2008

Le plus gros...

Un peu en retard (les infos sur la bière et les brasseurs ne sont pas vraiment facile à collecter), je viens de trouver une information comme quoi SABMiller serait le plus gros brasseur mondial (en volume) grâce à ses ventes en Chine…
Bon, en réaction InBev relativise beaucoup considérants des fluctuations de production qui ne durerait pas… Bref, ils ne doivent pas être loin l’un de l’autre.
On peut considérer que le top 10 est aujourd’hui le suivant :
1 InBev
2 SABMiller
3 Anheuser-Busch
4 Heineken
5 Carlsberg
6 Scottish & Newcastle
7 MCBC
8 Modelo
9 Tsingtao Group
10 Kirin

On parle toujours d’un potentiel rapprochement entre InBev et Anheuser-Busch, qui créerait sans conteste le leader mondial du brassage, mais rien ne laisse penser que cela est en cours…

A suivre…

Et pendant ce temps en Tchéquie

Le Tchéquie est en train de se séparer de ses brasseries. D’un côté Heineken, en attendant la décision de l’UE concernant sa reprise avec Carlsberg de Scottish & Newcastle, vient de prendre le contrôle de Drinks Union –ce qui le porte à la 3eme place des brasseurs Tchèque avec 12% du marché. D’un autre côté la vente au plus offrant –semble-t-il de Budweizer Budvar par l’état rendu possible –ou plus facile- depuis qu’avec les américains le terrain est moins miné.
A qui partira Budweizer Budvar ? Aller, on peut mettre parmi les plus gros brasseurs sur le coup : Carlsberg, Heineken et Anheuser-Busch (qui brasse la « Bud ») et INBEV.

20/03/2008

Liefmans – chroniques d’une mort prévisionnelle ?

-un peu à la bourre-
Si on ne trouve rien sur leur site officiel, c’est pourtant des informateurs sérieux que l’on peut citer comme annonçant une fin possible de la brasserie.
L’information m’est venu en premier lieu par mon fournisseur habituel qui m’a dit que les produits Liefmans vont disparaitre car la brasserie a des difficultés.
Je lui fais une confiance presque aveugle en ce qui concerne le monde de la bière, mais ma nature –qui revient souvent au galop- me dicte d’aller vérifier l’information. Et là je trouve des informations venant de mon informateur financier l’Echo.
La première est que Liefmans est sous contrôle –temporaire- de Duvel-Moorgat (références).
Mais en remontant il semblerait que les problèmes datent de la mise en faillite, en décembre 2007, avec le licenciement de salariés. Depuis c’est une petite bataille pour prendre le contrôle de la brasserie que se joue quelques acteurs, donc l’actuel vainqueur qu’est Duvel Moorgat.
C’est la Cours d’Appel de Gand qui décidera de la fin ou non de la brasserie.

On trouve d’autres sources d’informations comme ou .
Je dois donc en conclure qu’effectivement a un problème –de gestion selon certaines sources. Mais de là à dire que leurs produits vont disparaitre, je ne sais pas…
Bref, l’avenir ne semble pas tout tracé pour cette brasserie. Alors dans le doute précipitez vous si vous aimez leurs produits (et que vous en trouvez encore)…

A suivre…

09:25 Écrit par Lastfrench dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : brasserie, liefmans, duvel moorgat |  Facebook |

19/03/2008

Bière verte

13/03/08 « Quant les brasseurs se mettent au vert », l’Echo

Trouver la bonne mesure entre une production toujours croissante de la demande de bière et les besoins écologiques –j’entend par là limiter les pertes non nécessaires- n’est pas chose simple.
La preuve en est qu’en Belgique seuls 12 brasseries (7 wallonnes et 5 flamandes) ont accepté de s’engager sur un « accord de branche » concernant la réduction des consommations (en énergie et en matériaux). La production même de la bière n’est pas seule en mire, il y a aussi l’embouteillage, le transport, le recyclage des cartons, eaux…
Cette initiative belge est à mon sens une très bonne chose. Je ne sais pas ce que font nos voisins français, allemand et néerlandais sur le sujet, mais ils devraient s’en inspirer si ce n’est déjà en place.
Evidemment le seul « hic » est comme d’habitude les investissements sous-jacent à cette évolution… c’est ce qui explique le faible nombre de brasseries engagées sur cet accord. Il faut pourtant reconnaitre que la grande majorité des brasseries font des efforts dans le sens d’un meilleur contrôle de leurs déchets et énergies.

Pour en savoir plus :
http://energie.wallonie.be/servlet/Repository/fevia-_agro...
http://environnement.wallonie.be/guides_incidences/pdf/Brasseries,%20malteries%20et%20boissons%20rafraîchissantes.pdf

11:53 Écrit par Lastfrench dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : brasserie, energie, ecologie, recyclage |  Facebook |